Dictionnaire des bijoux de l’Afrique du Nord : Maroc, Algérie, Tunisie, Tripolitaine

  • Titre:
    Dictionnaire des bijoux de l'Afrique du Nord : Maroc, Algérie, Tunisie, Tripolit
  • Auteur:
    Paul Eudel
  • Editions:
    La Croisée des Chemins
  • Collection:
    Sources et ressources
  • ISBN:
    ISBN 978-9954-1-0466-8
  • Dépôt légal:
    2014
  • Prix:
    290 dh/29€

Le Dictionnaire des bijoux de l’Afrique du Nord, publié par Paul Eudel en 1906, est une source notable à plusieurs titres. Il nous offre une matière riche en illustrations et en descriptions des bijoux de cette aire culturelle. L’esprit qui anime P. Eudel est très proche des actions de valorisation du patrimoine matériel et immatériel d’aujourd’hui. Rompant avec le grand partage de la période coloniale qui soustrayait l’art et l’artisanat des colonisés du présent colonial pour le renvoyer dans les musées ou les bazars de tous les exotismes, l’auteur inscrit les bijoux dans un rapport de contemporanéité et de conjonction avec l’art et l’industrie.

À travers le vocabulaire des bijoux, de leurs usages esthétiques, sociaux et symboliques et de leurs significations, l’auteur nous introduit dans un territoire maghrébin et méditerranéen de croisement des savoir-faire, de circulation des langues, de partage de sensibilités et de significations symboliques et religieuses. Arabes, Berbères, musulmans et juifs tissent à travers les bijoux des relations d’apparentements en mouvement enrichies d’autres trames de relations avec l’Europe et particulièrement la Méditerranée : Empire ottoman, Malte, France, Portugal, Italie, Espagne… Il met en évidence un dialogue souterrain et continu qui témoigne d’hybridations, d’emprunts, de coexistence et de variations de proximités sur la ligne de fabrique des frontières culturelles et nationales.

Cet ouvrage de référence contribue au ressourcement de la création contemporaine et de la connaissance en sciences sociales et humaines.

Abdelmajid Arrif est ethnologue. Il mène des recherches en anthropologie urbaine sur le Maroc, dans le cadre de ses activités à la Maison méditerranéenne des sciences de l’homme (Aix-Marseille Université – CNRS).

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on Google+
Related Entries