LA MARCHE VERTE. L’ÉPOPÉE. DIEU, LA PATRIE, LE ROI

LA MARCHE VERTE. L’ÉPOPÉE. DIEU, LA PATRIE, LE ROI

Collectif

650 DH 65.00 €

« Cher peuple, La symbiose a, de tout temps, existé entre Toi et le Trône qui, dans son action, s’est inspiré maintes fois de tes prises de position, tout comme tu t’es inspiré des attitudes de tes souverains. Ainsi cher peuple, chacun de nous traçait à l’autre la voie à suivre dans la dignité, pour la victoire et pour le raffermissement de ta fierté de Marocain. L’occasion nous est offerte, de nouveau, de confirmer l’image que nous donnons de nous-mêmes. Ayant cherché dans notre histoire et fouillé dans les annales de l’histoire mondiale, nous n’avons pu trouver trace d’une épopée de la dimension de celle que tu es appelé à vivre ou d’une marche d’une telle envergure déjà entreprise dans le Tiers Monde… Cette marche administrera la preuve, s’il en est besoin, de ta ferme volonté de récupérer le Sahara, ce qui reflète le voeu unanime des Marocains ».
Discours de Sa Majesté le Roi Hassan II, le 16 octobre 1975

ISBN

9789920513357

Dimensions 240 × 35 × 280 mm
Poids 0.70 kg
Reliure

Belle reliure

Date de publication

2024

Nombre de pages

356

Langue

Biographie de l'auteur(e)

Cet ouvrage a été édité à l'initiative du ministère de la Jeunesse, de la Culture et de la Communication.
« Si nombre d’ouvrages se sont penchés depuis 1975 sur la Marche Verte, c’est la première fois qu’un beau-livre présente une synthèse historique à la fois vaste et attentive aux détails de l’événement. De la planification préalable à la consécration de l’intégrité territoriale de la nation, en passant par l’organisation de la Marche, la piété et le pacifisme des participants, les réactions émerveillées et stupéfaites du monde, cet édifiant et non moins prestigieux ouvrage rassemble, à l’occasion du 48e anniversaire de la Marche Verte, des documents inédits, essentiels, des photos emblématiques de l’ambiance passionnée qui accompagne cette épopée, des témoignages rares, tant d’hommes politiques marocains et étrangers, que de volontaires ou d’anonymes pris dans la ferveur de l’événement. Ces témoignages, ces documents, ces archives, parfois rares, parfois inédits ou introuvables, ajoutent à l’historiographie aujourd’hui riche de la Marche Verte une composante essentielle : la réappropriation de notre histoire à travers nos propres archives, notre propre histoire, tant écrite qu’orale… pour que l’histoire ne soit plus, comme elle le fut pendant l’impérialisme occidental, un quasi-monopole des puissances colonisatrices. Cette réappropriation de notre souveraineté mémorielle et historiographique ne fait que commencer. Elle fait partie d’un vaste mouvement mondial, qui voit les anciennes civilisations un moment marginalisées, rendues muettes par le monopole du discours historiographique européen, récupérer leur capacité non seulement à faire leur histoire, mais également à l’écrire. »
Extrait de la préface de Mohamed Mehdi Bensaid, ministre de la Jeunesse, de la Culture et de la Communication